Actus locales

Nouvelles offensives contre les salariés : les conditions d’un conflit majeur sont remplies !

Article publié le 23 mai 2013

Après l’ANI (Accord national interprofessionnel), le Gouvernement cherche à porter un nouveau mauvais coup aux salariés en s’attaquant une fois de plus aux retraites…

Dans le même temps, de nouvelles attaques fusent de toute part contre le tarif agent dans les IEG. La CGT ne laissera pas faire, et les conditions d’un conflit majeur sont réunies !

 

Déclaration liminaire de la CGT lors du CCE ERDF du 23 mai 2013

Les mois se suivent et se ressemblent, malheureusement…

Une fois encore, une fois de plus, une fois de trop, nous venons ici pour dénoncer de nouvelles attaques contre les droits des salariés.

En effet, les coups de boutoirs s’enchainent et s’accélèrent alors que la population souffre de la politique d’austérité menée par un Gouvernement conquis aux thèses des libéraux européens et qui apparait de plus en plus au service du patronat et des « forces de l’argent » qu’il vouait naguère à la géhenne. Le chômage et la précarité explosent.

Après l’accord interprofessionnel qui flexibilise un peu plus le travail et fragilise le salariat, c’est au tour de la retraite d’être en ligne de mire d’une énième réforme. Et comme chacun le sait, réforme, aujourd’hui, est devenu synonyme de régression.

Au pas de charge, le Gouvernent entend boucler une pseudo-discussion sociale pour entériner ses mesures dès l’été. Au programme, l’allongement de la durée de cotisation à 43 voir 44 années. […]

 

Télécharger la déclaration liminaire complète

 

 

<< Retourner à la liste